• Partir pour changer d'apparence

    La chirurgie esthétique se développe depuis quelques années à l'étranger. Elle devient très à la mode dans des pays qui présentent des cadres de tourisme idéal, même si le but n'est pas réellement de prendre des vacances. Ces pratiques sont valorisées du fait principalement des coûts très bas qui y sont proposés. Généralement, les pays en voie de développement pratiquent des prix très attractifs parce que  le pays le permet. En effet, la vie, au Brésil ou en Turquie, par exemple, est beaucoup moins chère que dans les pays développés comme la France.

    Ci desssous, on peut observé la carte internationale de la chirurgie esthétique. Celle -ci montre distinctement les trois marchés prépondérant de l'esthétisme : L'Amérique, l'Europe et l'Asie. Cette carte fait également ressortir la moyenne des prix pratiqués dans les pays qui reçoivent des clients étrangers qui souhaitent se faire opérer. Elle comporte aussi les flux (le nombre) d'opérations par an selon les pays emeteurs et destinataires. C'est à dire que par exemple, les canadiens sont environ 500 000 à se faire opérer au Brésil tous les ans.  

     NB : Pour avoir une meilleure vue de la carte il est nécessaire de cliquer une première fois dessus puis de faire un zoom en cliquant une seconde fois sur celle-ci.

    Pour des raisons de lisibilité peut être difficile voici en ce qui concerne le IV de la légende, c'est à dire les tarifs une explication : Les figurés représentant les tarifs sont des ronds de plus ou moins grande taille à côté desquels sont inscrit des numéros (1,2,3 et 4) représentent respectivement la Bolivie avec un coût moyen de 1945 € , la Tunisie avec une moyenne de 2162 €, la Turquie avec 2300€ et enfin la France avec 3225 €.

     

     

     


    Partir pour changer d'apparence

    Carte faite par nos soins

  •  

    Depuis quelques années les clients désirant avoir recours à la chirurgie esthétique font le choix de se faire opérer à l’étranger pour des raisons diverses dont la principale est le coût réduit des interventions. Les pays les plus sollicités sont le Brésil,  la Tunisie, la République Tchèque, ou encore la Turquie.

    L'aspect des cliniques de chirurgie esthétique

    Le Brésil est la première destination mondiale pour les opérations esthétiques réalisées hors du pays d'origine du patient, en croissance forte et régulière. En effet, on observe plus de 600000 interventions en 2007. Mais la chirurgie esthétique dans ce pays est également locale car pour les femmes brésiliennes la beauté est primordiale du fait des températures excessivement élevées qui leur impose des tenues légères. Le pays est considéré comme le berceau de la chirurgie esthétique grâce à Ivo Pitanguy, un chirurgien reconnu mondialement. Mais l’ensemble du pays n’est pas concerné par cette pratique du fait des grandes différences socio-économiques et culturelles présentes.

      

      

     

     

     

     

     L'image ci-dessus présente la clinique esthétique de Fortaleza, la capitale de l'état de Ceara au nord-est du Brésil. L'infrastrucuture est luxueuse et paraît même futuriste. L'allure de la clinique entre dans le processus d'attrait du client potentiel. Les chirurgiens misent énormément sur l'aspect de leur lieu d'opération car il s'agit de donner une bonne impression à la personne qui  s'apprête à être opérée. 

     

     L'aspect des cliniques de chirurgie esthétiqueLa Tunisie est considérée comme le paradis du tourisme médical francophone, elle présente un excellent rapport qualité prix pour des soins de chirurgie esthétique. Les chirurgiens sont souvent formés en France où ils ont pratiqué leur(s) spécialité(s) durant plusieurs années ce qui rassure encore davantage les clients.

     

    Voici la photo de la clinique d'El Menzah, à Tunis. Tout comme celle du Brésil on voit un batiment moderne, qui attire l'oeil et dans le même temps, les clients. En effet, ces derniers sont rassurés d'arriver dans un lieu qui paraît neuf, et reflète totalement l'image de l'esthétisme.

     

     

     La République Tchèque est la première destination de chirurgie esthétique en Europe germanophone et anglophone où les patients profitent de soins à moindre coût. En revanche, cette destination est encore totalement méconnue en France. 

      

     

     

    Sur cette photo, on peut voir l'intérieur de la clinique de Prague, capitale de la Republique Tcheque. Les locaux parraîssent neufs, colorés et d'un style très moderne. A l'intérieur, comme à l'extérieur, l'aspect de la clinique est très important d'après les chirurgiens et les agences de séjours esthétiques.

     

     


    votre commentaire
  • Conclusion

     

    La Turquie, et notamment Istanbul est devenue en l'espace de quelques années une destination privilégiée pour le tourisme médical et la chirurgie esthétique, notamment capillaire.

    Ci-dessus, voici une clinique esthétique située à Istanbul, en plein coeur de la ville. Chaque clinique essaie de se démarquer des autres en ayant des batiments de formes originales et inhabituelles.


    Conclusion

     

     

    En Bolivie, chaque année des milliers d'hommes et de femmes venant principalement d’Amérique du sud et du Canada profitent des opérations de chirurgie esthétique réalisées dans ce pays, plaçant la Bolivie à la 2ème place des pays d'Amérique du Sud recevant des touristes uniquement pour réaliser des actes de chirurgie esthétique après le Brésil. Peu d'européens choisissent la Bolivie pour leurs opérations de chirurgie esthétique car ils en entendent peu parler. En effet, la Bolivie est en train de développer ce secteur et se fait encore discret à ce sujet. Par rapport à la Tunisie ou d'autres pays présentés au dessus, il y a peu de site internet concernant la chirurgie esthétique à cet endroit. En revanche, les prix pratiqués sont d'une extreme concurrence, ils font même partis des plus bas.

     

     

    La photographie ci-contre, montre l'intérieur de la clinique d'esthétisme de Santa Cruz, une des grandes villes de la Bolivie. Si l'on compare cette photo à celles des autres pays étudiés, elle est nettement moins prestigieuse, elle ne montre pas de signe de richesse particulier. Néanmoins, cette cette photo prouve la propreté de l'endroit et donne l'image d'un endroit chaleureux. 

     

      

     

     

     

     

     

    Conclusion En Asie, la chirurgie esthétique pratiquée est plutôt locale, c'est-à-dire que la plupart des clients sont asiatiques et non étrangers mais une vraie culture du bistouri s’est mise en place dans la capitale ainsi qu’en Corée du Sud. Le débridage des yeux est très demandé dans le but de ressembler aux femmes occidentales. Le rallongement du nez est également plébiscité, au même titre que le rabotage de la mâchoire, l'amplification mammaire ou encore l’éclaircissement de la peau. Encore une fois, le but de toutes ces retouches est de ressembler à la femme occidentale, laquelle est mise en valeur dans les magazines et sur les affiches publicitaires.

     

     

     


    La photo de ces "avant-après" montre bien les principaux complexes des femmes asiatiques. On comprend alors pourquoi ces femmes sont de plus en plus nombreuses à céder au phénomène de chirurgie esthétique qui se développe principalement en Corée du Sud et au Japon.

    On voit dans la video ci-après que des femmes, de plus en plus jeune sont prête à changer totalement d'apparence pour répondre aux critères physiques occidentaux. Cette video, montre une certaine banalisation de la chirurgie esthétique. On voit d'ailleurs le chirurgien appuyer les complexes de la femme, en lui disant ouvertement : "Oui, vous avez besoin de chirurgie esthétique."




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique